4 choses que les spécialistes du marketing doivent savoir sur l'IA

Pour utiliser l'IA à des fins de marketing, identifiez d'abord les bons cas d'utilisation de l'IA.

By Lauryn Chamberlain

juin 6, 2023

4 min
4 Dinge, die Vermarkter über KI wissen müssen und wie sie sich vorbereiten können.

Alors que les outils d'IA tels que ChatGPT et Dall-e font la une de l'actualité, les prévisions montrent que l'IA devrait apporter une contribution stupéfiante de 15,7 billions de dollars à l'économie mondiale à l'horizon 2030. Par conséquent, les spécialistes du marketing se tournent vers l'IA dans le marketing pour simplifier les processus et concentrer l'énergie humaine sur des activités plus importantes.

Toutefois, il peut s'avérer difficile de percevoir l'IA comme un outil marketing, et non comme une simple mode. C'est dans cette optique que nous avons récemment accueilli Paul Roetzer, fondateur et PDG du Marketing AI Institute, pour un événement virtuel sur la façon dont l'IA va révolutionner le monde du travail et ce que les spécialistes du marketing peuvent faire aujourd'hui pour s'y préparer.

Vous trouverez ci-dessous les quatre principaux enseignements de la discussion.

1. Pour utiliser l'IA à des fins de marketing, identifiez d'abord les bons cas d'utilisation de l'IA.

Parler des cas d'utilisation de technologie de l'IA en 2023, c'est un peu comme parler des cas d'utilisation de l'ordinateur en 1970. À cette époque, si vous aviez essayé d'expliquer à quoi pouvait bien servir une telle machine, vous auriez pu évoquer la réalisation de calculs mathématiques à travers de grands ensembles de données ou la création d'une base de données pour l'inventaire d'une entreprise.

Néanmoins, il existe aujourd'hui des cas d'utilisation clairs de l'IA dans le marketing, mais ils ne seront peut-être pas les mêmes que ceux de demain. Lorsqu'il s'agit de réfléchir aux meilleurs outils d'IA les spécialistes du marketing recherchent aujourd'hui des moyens d'améliorer ou d'automatiser les tâches avec les caractéristiques suivantes :

  • Axé sur les données (par exemple, en utilisant l'IA pour collecter des zero-party data pour l'avenir du marketing sans cookies) * Répétitif * Capable d'effectuer des prédictions (l'analyse prédictive est plus précise lorsqu'elle est basée sur des données ou tendances définies)

Une fois que vous avez identifié des cas d'utilisation de l'IA, vous pouvez examiner le type de solution d'IA le mieux adapté à vos besoins.

Pour en savoir plus sur l'identification des meilleurs cas d'utilisation de l'IA, rendez-vous ici.

2. Élaborer une feuille de route IA pour vos équipes marketing

Il ne suffit pas d'envisager de recourir à l'IA ici et là. Cette technologie ne se résume pas à utiliser l'IA générative pour écrire des slogans ou du contenu Internet, elle doit servir à prendre des décisions stratégiques et guider les investissements à long terme.

Paul Roetzer recommande de définir la manière d'utiliser les outils optimisés par l'IA dans les domaines clés de votre activité, tout en restant centré sur l'humain. L'IA doit être un partenaire pour les spécialistes du marketing et non pas les remplacer.

Les entreprises doivent élaborer une feuille de route complète qui décrit les types de projets nécessaires à l'optimisation de l'IA dans son état actuel et futur. Cela peut varier en fonction du secteur d'activité ; les agences gouvernementales peuvent avoir des cas d'utilisation différents de ceux des services commerciaux ou financiers. Quel que soit votre secteur d'activité, les directives et l'adhésion de la haute direction sont ici essentielles pour développer une entreprise véritablement tournée vers l'IA.

2. Créer un conseil interne de l'IA

La notion de responsabilité est primordiale en ce qui concerne l'exploitation de l'IA. Paul Roetzer suggère que chaque entreprise qui envisage de recourir à des cas d'utilisation de l'IA crée un conseil chargé d'élaborer des politiques et des bonnes pratiques.

Cette démarche permet de définir une approche cohérente de l'IA dans l'ensemble de l'entreprise et de s'assurer que celle-ci prend en compte l'impact de l'IA dans toutes ses fonctions.

Ce sujet vous intéresse ? Consultez le Manifeste de l'IA responsable pour le marketing et les entreprises du Marketing AI Institute, rédigé par Paul Roetzer.

4. Mettre l'accent sur l'éducation et la formation de vos équipes, maintenant

Pour Paul Roetzer, il semble difficile d'envisager que les emplois qui reposent sur du travail intellectuel ne soient pas affectés par l'IA d'une manière ou d'une autre au cours des prochaines années.

Le degré d'automatisation ou d'assistance peut varier : pour certains, les modifications peuvent être de l'ordre de 10 %, pour d'autres plutôt 50 % ou 80 %. Ce qui est sûr, c'est qu'un changement se profile à l'horizon. Si nous avons toutes les raisons d'être optimistes, les entreprises doivent toutefois s'y préparer pour s'assurer un avenir plein de succès. Paul Roetzer recommande à toutes les organisations d'évaluer l'impact que pourrait avoir l'IA sur leurs collaborateurs, fonction par fonction.

Il faudra ensuite se montrer proactif en matière d'éducation, en perfectionnant et en requalifiant les compétences des collaborateurs, mais aussi en réaffectant leur temps à des tâches utiles, l'IA s'imposant de plus en plus dans les activités de routine. L'IA peut être bénéfique tant pour les entreprises de premier plan que pour les professionnels, mais cela passe par une formation et une préparation responsables. Pour ces points, le partenariat avec AI est une excellente ressource.

À lire ensuite : Les quatre cas d'utilisation essentiels de l'IA

Découvrez les points forts, les limites et les applications concrètes de l'IA dans tous les secteurs.

Share this Article